Crédit immobilier : dans quels cas s’adresser à un avocat en droit bancaire ?

De nombreuses familles, ensemble depuis longtemps ou récemment fondées font tout leur possible afin d’avoir leur propre maison, et ainsi éviter tous les désagréments liés à la location, tels que les litiges avec les propriétaires, la charge du loyer à mettre à part chaque mois, les voisins bruyants et désagréables, etc.  Mais certaines familles n’ont pas d’un seul coup l’argent nécessaire pour les travaux de construction. C’est ainsi qu’est né le crédit immobilier.

Crédit immobilier

Si vous souhaitez acheter une maison ou encore en construire une, il vous faudra bien évidemment les fonds nécessaires. Pour compléter vos économies, les établissements bancaires et d’autres établissements de crédit offrent de vous octroyer un emprunt à hauteur du montant dont vous avez besoin, avec charges d’intérêts bien sûr. Ce concept est connu sous le nom de crédit immobilier. Donc, en fait, le crédit immobilier constitue une sorte d’emprunt qui est destiné à financer une partie ou bien la totalité de votre achat de bien immobilier ou encore de travaux de contrats immobiliers. L’aspect légal de ce type de crédit est assez sévère. Les contrats publics ressortent de deux types de droit : le droit immobilier et le droit bancaire.

Droit bancaire

Le droit bancaire est un type de droit dont le but principal est de faciliter les opérations de crédit bancaire, pour les particuliers et pour les  professionnels. Comme tout genre de prêt, l’emprunteur doit s’engager, de toutes les manières possibles, à rembourser l’établissement qui lui a octroyé le crédit, à un délai très précis. Toutes les conditions et règles concernant le prêt en question sont mentionnées dans un contrat, lu et approuvé par les deux parties. Mais ce contrat, même s’il est régit par deux importantes branches du droit, peut contenir des erreurs assez majeurs, que ce soit concernant le fond ou à propos de la forme. De plus, il se peut aussi que l’emprunteur n’arrive pas à rembourser.

Faire appel à un avocat

Si vous avez un seul doute sur ce que stipule le contrat, faites appel à un avocat. Son expertise et son expérience ne vous trompera pas. Il saura indiquer si le contrat respecte les règles et les règlements en vigueur. S’il constate que le contrat présente de quelconques irrégularités, il vous proposera des solutions, à savoir faire une négociation sur le crédit immobilier. Si la négociation ne fonctionne pas, il vous conseillera d’exercer un recours judiciaire contre la banque ou l’établissement qui vous a octroyé le crédit. Par exemple, dans le contrat, il se peut que le taux annuel effectif global n’inclut pas tous les frais, comme ceux de courtage et de dossier. Peut-être aussi que le coût du crédit a été volontairement ou involontairement mal calculé, ou que la rédaction a présenté une faute juridique. Dans ces cas-là, il vaut mieux faire appel à des professionnels.

Législation sur les prêts immobiliers : adhérer au contrat d’assurance !